Catégories:  Economie, La UNE

L’assurance agricole boudée par les agriculteurs, la CNMA multiplie ses produits

samedi 09 juin 2012 à 08:48   ·   0 Commentaires - Patager sur : Votre Facebook - Votre Twitter - Email cet article

Économie en partenariat avec

En dépit du peu d’engouement des agriculteurs à protéger leurs cultures contre les risques climatiques ou les maladies, la CNMA multiplie les campagnes de sensibilisation, de propositions d’assurances et les produits pour tirer le maximum de cette niche qui compte plus de 900.000 professionnels affiliés à la chambre nationale de l’agriculture.

Le dernier produit lancé par la caisse nationale de la mutualité agricole (CNMA), l’assurance de « perte de rendement » pour la pomme de terre, sera défendu lundi à Skikda lors d’un atelier-débat avec les professionnels de la filière. Il s’agit du produit d’assurances dédié à la pomme de terre. En 2009, la Caisse avait déjà mis en place l’assurance  »multi périls » pour la pomme de terre, et qui a permis à 65% des superficies consacrées à la production d’arrière saison d’être assurées, notamment contre la grêle et le gel, qui ont causé d’ailleurs beaucoup de pertes lors de cette période, nécessitant une indemnisation de 21 millions DA. Trois ans plus tard, la CNMA revient donc avec l’assurance contre  »la perte de rendement » pour la même filière, qui attire de plus en plus d’agriculteurs pour les bénéfices importants engrangés durant une seule campagne.

Selon la CNMA, cette nouvelle assurance, première du genre en Algérie et dans la sphère arabe, sert à indemniser un agriculteur lorsque son rendement baisse sous un seuil fixé d’un commun accord. Elle permet ainsi de couvrir le revenu des agriculteurs et de les protéger contre les conséquences des rendements bas, des prix faibles ou une combinaison des deux. « Ce système d’assurance est considéré comme un des outils les plus importants pour accompagner et pérenniser la politique de renouveau agricole et rural et participer ainsi à la sécurité alimentaire » du pays, précise la CNMA. La filière de la pomme de terre, qui a son propre salon d’exposition annuel à Mostaganem (Batatis), est l’une des plus rentables pour les agriculteurs et celle qui enregistre les plus forts taux de croissance de production. La production de 2011 avait atteint 3,8 millions de tonnes contre 3,2 millions de tonnes l’année d’avant, et 2,67 millions de tonnes en 2009. A l’horizon 2014, les prévisions de production tablent sur 4 millions de tonnes.

Lisez la suite de l’article sur Maghreb Émergent : http://www.maghrebemergent.com/economie/63-algerie/13072-algerie-lassurance-agricole-boudee-par-les-agriculteurs-la-cnma-multiplie-ses-produit.html

Tags:  , , , , , , ,

Par

Commentaires (0)


Comments are closed.

Espace PUB

Commentaires récents