Catégories:  La UNE, Régional

Béjaia : Le bilan annuel de la wilaya critiqué par les élus

mercredi 16 mai 2012 à 12:10   ·   1 Commentaire - Patager sur : Votre Facebook - Votre Twitter - Email cet article

La session ordinaire de l’Assemblé populaire de la wilaya de Béjaia est ouverte, hier, matin et  s’étalera sur trois jours pour présenter la communication annuelle des activités de la wilaya, par le premier magistrat de la wilaya,  Hamou Ahmed Touhami et l’exécutif de la wilaya en présence des élus.

Le bilan des activités annuelles de la wilaya de Béjaia durant l’année 2011 a été, donc, présenté par le directeur de planification en présence du wali du président de l’assemblé, ainsi que des élus locaux. Ces  derniers n’ont d’ailleurs pas manqué de rappeler le bilan d’exécution du budget d’équipement de l’année de 2011, en  ce qui concerne le programme sectoriel du developpemnt (PSD),  sur le développement de la wilaya que ce soit en matière de finances ou projets   et les plans communaux de développement(PCD) ainsi que le budget annuel de wilaya pour l’année 2011. Suite à la présentation du bilan, un débat, donc, a été ouvert à l’assistance au sujet du bilan. Un débat qui n’a pas connu que des consentements.

En effet, durant cette session beaucoup de critiques ont été exprimées par certains  élus de l’assemblé  lors de leur intervention, sur ce bilan annuel de 2011 présenté, qui  constatent, entre autres  que c’est un bilan de statistiques, très complexe et difficile à comprendre. Ils mettent, également en exergue les lacunes liées aux activités  sur le terrain : « c’est un bilan de chiffres qui ne renferme pas  des diagnostics et des analyses  qui permettent d’aboutir à des solutions », déclare un élu. Et un autre élu d’enchainer : « Ce sont des statistiques pour les spécialistes, ce que nous demandons c’est l’exposition  des travaux réalisés et ceux qui sont en cours de réalisation », dit-il.

D’autres problèmes ont été soulevés par les intervenants, aussi, concernant  le retard dans le développement local, dans tous les secteurs à cause des retards accumulés dans la réalisation de certains projets. Selon les députés, c’est un échec de l’administration et dénoncent, également, qu’un taux de consommation des crédis ne dépasse pas 55,90%, tous les programmes confondus de l’année 2011 alors que des projets sont encore en attente.

Par ailleurs, les intervenants ont soulevé les retards dans la réalisation de la pénétrante, le dédoublement de la Route Nationale 12, et 9 et demandent de mettre en priorité, au moins le dédoublement  d’urgence de la RN 26, entre El Kseur et Sidi Aich, qui permettra de réduire l’embouteillage.

Abordant aussi la question du logement qui est une crise véritable dans la wilaya de Bejaïa et le taux de réalisation en recul sous prétexte du manque de foncier. Sur ce point un élu est intervenu  en rejettant l’argument du manque de foncier : «  c’est un retard accusé depuis 2006 est non justifiable. Même les reliefs montagneux ne sont pas de véritables contraintes pour la réalisation de certains projtes ».

Le manque d’accès au gaz naturel, la crise du transport, le secteur de tourisme pour ne citer que ceux-là sont d’autres points soulevés par les intervenants en cette première journée de la cession de l’APW de Béjaia.

Sihem Bousmar

Tags:  , , , , ,

Par

Commentaires (1)

  1. EM WA dit :

    Un bemole comme même, le taux d’avancement des locaux geni sider en construction et mitoyens de notre chère APC est appreciable, on dit qu’une fois achevés les clès seront remises par le wali aux heureux beneficiaires, l’operation de remise des clès sera baptisée  » clès de la reconciliation »





Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.

Espace PUB